Relooker ? Restaurer ? Rénover ?

Quelques mots "métier"



Le “look” ?

Relooker un meuble, en fait, qu’est-ce que ça veut dire ? Est-ce que « un meuble ancien rénové », ou « relooker un meuble ancien », ce n’est pas la même chose ? Et y a-t-il une différence entre le relooking d’un meuble, la rénovation d’un meuble, et la restauration d’un meuble ?

D’abord, une chose est sûre : le « look » est un mot anglais, et il n’y a pas d’équivalent exact en français !
Il y a bien « aspect visuel », ou « allure », mais cela ne décrit pas les différentes facettes du mot « look ».
Si l’on dit de quelqu’un, ou de quelque chose, « il a le look chic », on ressent bien que l’on ne parle pas uniquement de l’aspect visuel (et d’ailleurs, en l’occurrence, quel est-il ?), ni uniquement de l’allure ! C’est tout cela à la fois, plus un esprit, une façon d’être

Relooker un meuble, ou…

buffet relookéEt pour relooker un meuble, c’est pareil… au départ, il est un peu palot, un peu falot, un peu passé de mode, un peu unicolore. Et ce meuble, il va s’agir d’y repérer un esprit possible, puis de le mettre en valeur, et dans le goût du temps, bref, de lui redonner un look !
Restaurer un meuble, c’est autre chose.
On parle de restaurer un meuble quand il s’agit de réparer à l’identique ce que le temps, ou un choc, a abîmé. On ne parle pas là de l’aspect visuel du meuble, mais de sa structure.
Rénover un meuble, c’est encore autre chose.
Il y a là une notion de « remettre à neuf ». Il ne s’agit pas de reconstituer à l’identique des parties abîmées, comme dans la restauration, mais de redonner une nouvelle vie à un meuble ancien. Exemple : « j’ai rénové cette commode pour en faire un meuble de télévision ».

Mon métier.

Mon métier, c’est de relooker des meubles, répartis en deux catégories de meubles.
Il y a ceux que je trouve et qui me semblent intéressants. Ceux-là, vous les verrez sur mes brocantes, ou dans la partie “Réalisations en vente” du site.
Et puis, il y a ceux qui me sont confiés. Et c’est pour cela que j’ai fait figurer, dans le site, un formulaire permettant de me demander un devis, en me transmettant une ou plusieurs photos

Les techniques.

Tout nu !

Pour relooker un meuble, la première étape consiste à le mettre… tout nu !
Il s’agit de démonter tout ce qui est amovible : ferrures, serrures, poignées et boutons, gonds, vitres quand il y en a, mais aussi tiroirs, portes, corniches éventuellement… bon, on y voit plus clair

Préparer le bois.

Évidemment, avant de se lancer, on a défini à l’avance ce que l’on allait faire : garder du bois naturel, appliquer une ou plusieurs peintures, réaliser une céruse, un badigeon…
C’est cette décision, ou ces décisions, qui vont ensuite guider la façon de faire pour l’étape suivante : le sablage. Selon le résultat envisagé, on va pratiquer un simple ponçage, ou un sablage léger, ou bien, au contraire, on va insister pour jouer ensuite avec les veines du bois, ses parties dures, et ses parties tendres.

Sous-couches, couches, et égrenages.

Sous-couche, toujours ! Et, selon le type de bois et le résultat recherché, il va y en avoir une ou plusieurs.
De toute façon, après chaque sous-couche, il y a une opération d’égrenage, pour être bien certain que la surface soit parfaitement lisse pour recevoir la couche suivante.
Même chose entre les couches proprement dites.
Évidemment, ces opérations de mise en couleur peuvent être plus ou moins longues… s’il y a des moulures avec lesquelles on veut jouer, s’il y a des bordures, des motifs, il faut réserver, protéger, et c’est long et minutieux !

Cirer, lustrer…

Et puis on arrive aux dernières opérations. Dans certains cas, les peintures vont être « vieillies » de différentes façons, dont un ponçage très léger sur les angles et reliefs, par exemple. Puis, après un dernier égrenage, les peintures vont être cirées, puis lustrées.
Les parties conservées « bois » vont, elles aussi, être adoucies une dernière fois pour le toucher, avant d’être cirées, incolore ou pas, puis lustrées.
Et puis, à ce stade, il n’y aura plus qu’à remonter tout ce que l’on avait démonté au préalable : les ferrures, les serrures, les boutons et poignées (souvent changés au passage en fonction du nouveau « look » !), les portes, vitres éventuelles, corniches, etc…
Résultat ?
Et bien vous pouvez voir environ 150 exemples de mes meubles relookés, des commodes, des buffets, des armoires, des tables et tables de nuit, et des farandoles de petits meubles, entre autres, dans la partie “Galerie de réalisations”. Promenez-vous, notez des idées, et… contactez-moi !