Relooking de meubles anciens en Maine-et-Loire et Indre-et-Loire

La brocante … c’est pas jeune !



Les Égyptiens, les Grecs, les Romains… déjà…

C’est bien connu, pour organiser une brocante, il faut une place, si possible centrale…
Et bien l’agora, à Athènes, c’était parfait. Et c’est pour cela sans doute que certains textes de l’époque signalent des « marchés aux puces », de l’époque également, à cet endroit ! Par ailleurs, d’après un « journaliste » écrivant sur papyrus, Hérodote, les Égyptiens étaient collectionneurs, et donc brocanteurs ! Quant aux Romains, ils auraient inventé le système des enchères…

Moyen Âge

C’est une époque où les artisans créent meubles et objets mais… lentement ! Il se crée alors petit à petit des circuits de récupération, et de vente, via des colporteurs, des ferrailleurs, des marchands ambulants de toutes sortes. On se déplace, mais on fait savoir aussi, peu à peu, les dates et adresses de lieux fixes, certains quais de la Seine, certains ponts parisiens… il s’élabore ainsi une sorte de marché parallèle de l’occasion sans règles ni lois ! C’est un peu la naissance de la brocante telle que nous la connaissons !

Louis XIV

Ce grand roi, et ses grands ministres, ont cherché à organiser ce domaine comme bien d’autres… c’est ainsi que l’on voit apparaître l’obligation de noter l’origine de ce que l’on propose, et les prix. De nos jours, la brocante a toujours cette obligation de « traçabilité »

La Révolution

Les puces envahissent Paris !

Porte de Clignancourt, cela vous dit quelque chose ?
Oui, les « puces » y sont toujours, après être apparues au début du vingtième siècle. On y vendait tout, et n’importe quoi, dans des conditions sanitaires et hygiéniques plus que douteuses !
Ce qui est amusant, c’est que ce marché a été sédentarisé et organisé, et certaines de ses parties proposent maintenant des objets de très haut niveau, des « marchés » ou la brocante et l’antiquaire se confondent.

Brocante de professionnels ou vide-greniers de particuliers ?

À partir des années soixante-dix, les « vide-greniers » ont commencé à apparaître, sous la poussée de deux courants successifs : un désir de modernité faisant vendre meubles ou services de table des grands-parents, puis un désir de lutte contre le gaspillage, appuyé sur des motivations de récupération et de recyclage. L’inconvénient de ces manifestations de particuliers et qu’ils sont peu à peu envahis… par de faux particulier ! C’est ainsi que l’on pourra voir un « particulier » qui présente 200 boites de jeux, ou un autre qui expose des centaines de vêtements d’enfants. Ceci est évidemment à l’encontre de l’esprit d’origine. (pour aller un peu plus loin concernant les greniers, vous pouvez consulter cette page Wikipédia)

Les brocantes, quant à elles, sont désormais organisées à lieux et dates fixes, et ce sont des professionnels qui y exposent.
Pour ma part, j’y expose évidemment des meubles relookés. Vous pouvez trouver, sur cette page, les dates et les lieux !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je confirme avoir pris connaissance de la politique de confidentialité et autorise Les meubles de Sébastien à utiliser mes données pour traiter ma demande.